Explorez sa voix


“ La voix est un second visage. ”

Gérard Bauër

Notre voix nous raconte.

Elle renseigne sur l’endroit d’où l'on vient, notre milieu social, notre humeur, notre énergie, notre éducation, un pan de notre personnalité, nos intentions, notre état émotionnel...

Une des fausses croyances consiste à penser que l’on a la voix que l’on a.

On ne peut pas agir sur sa voix. On doit vivre avec et puis voilà.

Les chanteurs et les comédiens savent bien qu’une voix se travaille.

Ils ont appris à l’explorer, à la projeter sans forcer, à jouer avec leur timbre, le rythme et l’intensité.

Il n’est pas rare de voir des comédiens incarnés des enfants ou des personnes âgées.

Il n’est pas rare de voir des personnes d’allures fluettes avec des coffres puissants.

Les critères :

  • le timbre : ( grave, médium, aigu...)

  • l’intensité : le volume sonore

  • la prosodie

– l’intonation : le ton donné à une phrase ou à un discours – le débit : la vitesse du discours – la diction : l’articulation et la prononciation ; Et le rythme, avec les silences.

JE RESPIRE

Votre voix est un instrument. Pour se faire entendre, elle a besoin de souffle.

Sans respiration, pas de voix.

Vous vous sentez en apnée, la voix ne sort pas.

Vous êtes à bout de souffle, on entend pas la fin de votre phrase qui s’éteint.

On peut penser à juste titre : « Depuis que je suis né je respire ! »

C’est donc une fonction vitale et je n’ai pas besoin d’y penser pour respirer.

Et cela se vérifie tous les jours.

Cependant il y a bien respirer et mal respirer.

On préconise la respiration abdominale, qui consiste à utiliser le diaphragme. Le ventre se gonfle pendant l’inspiration. C’est une respiration relaxante.

A contrario de la respiration haute, ( haut du thorax ), qui trop souvent devient la respiration principale.

JE CHAUFFE MA VOIX

Votre voix se prépare.

Bailler largement et plusieurs fois vous apportera de la détente.

N’hésitez pas à forcer le bâillement. Ceux qui suivent viendront plus naturellement.

Si un son vient, laisser le sortir sans pousser.

Puis, envoyez loin de vous des baisers toniques. Cela réveille les lèvres.

J’ACCEPTE MA VOIX

Ma voix est mouvante. Elle bouge sans cesse. Dans le temps bien-sûr. Je n’ai pas la même voix que lorsque j’étais enfant. Mais également selon mon état émotionnel, mon énergie et le contexte. Elle n’est ni un cristal, ni hermétique.

Ma voix bouge avec moi, et c’est ce qui fait d’elle ma signature.

Elle est miroir de mon identité, de mon unicité, de mon vécu et de ma personnalité.

Elle est « un geste qui prolonge le corps » comme le dit si justement Claude Régy.

Il n’y a pas ma voix et moi.

Il y a ma voix avec moi.

C’est mon alliée intime et en la découvrant plus, je la laisse s’exprimer et prendre de la place dans ma communication.

Tout l’enjeu, en l’explorant est de savoir se mettre dans de bonnes dispositions pour qu’elle soit le meilleur messager.

DE L’INSPIRATION...

La voix dit ce qui n’est pas dans les mots.

Jouez avec une phrase, en la disant à visage caché, à un partenaire, plusieurs fois en changeant d’émotion.

Quelles émotions arrivera t il à découvrir ?


Posts à l'affiche
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Posts Récents